Top 50 pilotes 2009

Jenson-Button_0ok

Comme d’habitude depuis pas mal d’années, voici mon (subjectif et peut-être partial) classement des 50 meilleurs pilotes du monde.

(New) 50. Valtteri BOTTAS (FIN, F3)
Etre à la fois sur le podium final de la F3 Euroseries tout en étant rookie (et donc être le meilleur rookie de la saison), c’est quand même une performance qui en dit long sur le potentiel de ce jeune pilote.

(New) 49. Colin TURKINGTON (GB, BTCC)
Le champion BTCC de l’année se doit de figurer dans ce classement, car cela reste tout de même l’un des grands championnats de tourisme du monde.

(New) 48. Renger VAN DER ZANDE (P-B, F3)
Il est arrivé en cours de saison en F3 anglaise et il a été tout de suite le grand rival de Daniel Ricciardo, futur champion de la discipline et futur pilote F1. Donc, mention très bien pour le Néerlandais qui mériterait d’avoir un volant en GP2.

(New) 47. Jean-Christophe BOULLION (FRA, Le Mans, LMS)
De son propre aveu, il n’a jamais aussi bien piloté. Quand on voit ce qu’il a fait cette année en LMS à Portimao et surtout à Silverstone, où il tournait littéralement autour de tout le monde, on est bien d’accord avec lui !

(New) 46. Oliver JARVIS (GB, DTM)
Ce n’est jamais évident de s’imposer tout de suite en DTM, dès sa première saison. Et même s’il n’a pas été jusqu’à gagner des courses, il s’est suffisamment montré pour qu’on le fasse monter de rang en 2010.

(New) 45. Bertrand BAGUETTE (BEL, WSbR)
Le champion de l’année en WSbRenault 3.5 a dominé des pilotes comme Alguersari et Hartley. Rien à dire, du bon boulot et l’espoir véritable d’accéder un jour à la F1.

(New) 44. Augusto FARFUS (BRA, WTCC)
Jusqu’au bout, il aura été le seul pilote BMW a pouvoir jouer le titre en WTCC face aux Seat boys. A peut-être pris la place de Priaulx…

(New) 43. Daniel RICCIARDO (AUS, F3)
Même s’il est passé à côté du rendez-vous de Macao, difficile de ne pas voir en lui le futur Mark Webber, idéalement placé sur orbite par Red Bull pour accéder (très vite ?) à la F1. Champion F3 anglaise et auteur du meilleur chrono pour les jeunes pilotes lors des tests F1 de Jerez début décembre.

(-22) 42. Franck MONTAGNY (FRA, Le Mans, ALMS, LMS)
Il aurait été capable d’aller chercher McNish à Sebring, il aurait gagné Le Mans, le classement aurait bien évidemment été différent. Mais il fait toujours partie des meilleurs pilotes d’endurance au monde et il mérite toujours, allégrement, de figurer dans ce classement.

(New) 41. Will DAVISON (AUS, V8)
Promu chez HRT, il n’a pas déçu, devançant au classement final son coéquipier Garth Tander et luttant presque jusqu’au bout avec Jamie Whincup pour le titre. A malgré tout moins bien fini la saison qu’il ne l’avait commencée…

(-19) 40. Paul DI RESTA (ECO, DTM)
Moins brillant cette année qu’en 2008, mais toujours une valeur sûre en DTM. Le seul du plateau qui mériterait d’aller direct en F1.

(New) 39. Tony STEWART (USA, Nascar)
Il créé cette année sa propre équipe et il se permet le luxe de terminer à la première place de la saison régulière de la Nascar, avant les play-offs où comme d’habitude Jimmie Johnson est sorti du bois.

(-9) 38. Timo GLOCK (ALL, F1)
Le moins bien classé des pilotes F1, mais au moins figure-t-il dans ce classement ! Capable comme toujours du meilleur et parfois de courses anonymes. A également mal terminé l’année, remplacé et quasi éclipsé en deux courses seulement par Kobayashi.

(New) 37. Kamui KOBAYASHI (JAP, GP2, F1)
Justement, le voici cet étonnant Japonais qui a littéralement éclaté aux GP du Brésil et d’Abu Dhabi ! Bravo à lui d’avoir saisi la balle au bond et de nous avoir régalé de la sorte !

(New) 36. Petter SOLBERG (NOR, WRC)
Je trouve que malgré son légendaire manque de réussite et le niveau de ses voitures cette année qui ne lui permettaient pas de jouer les victoires, ce qu’a fait le Norvégien en rallye est exceptionnel.

(New) 35. Gabriele TARQUINI (ITA, WTCC)
Il succède au palmarès du WTCC à Priaulx et à Muller, c’est-à-dire qu’il a réussi à les battre tous les deux ! Cela veut tout dire…

(-25) 34. Felipe MASSA (BRA, F1)
Il chute évidemment, ce qui est dû à un mauvais début de saison et à son absence dans la deuxième moitié. Mais on se réjouit de le voir de retour en 2010 où il aura son mot à dire.

(New) 33. Rubens BARRICHELLO (BRA, F1)
Le retour ! A malgré tout titillé Button et a montré qu’il savait encore gagner en F1. Bravo pour l’enthousiasme intact !

(+16) 32. Jules BIANCHI (FRA, F3)
Impérial champion de la F3 Euroseries, brillant vainqueur lorsqu’il y a eu confrontation direct avec la F3 anglaise, il a de plus roulé avec Ferrari en F1. L’espoir de tout un pays.

(-17) 31. Timo SCHEIDER (ALL, DTM)
Un peu moins brillant que l’an dernier mais chapeau pour avoir conservé son titre en DTM !

(New) 30. Craig LOWNDES (AUS, V8)
J’avoue avoir été admiratif de sa combativité, qui ne s’émousse pas au fur et à mesure des années, et de son style de plus en plus spectaculaire.

(+13) 29. Jari-Matti LATVALA (FIN, WRC)
Je sais, il en a fait des vertes et des pas mûres en cette saison 2009, et il a même été sur la sellette… Pourtant, je suis persuadé que c’est de l’or en barre, ce rallyman…

(New) 28. Adrian SUTIL (ALL, F1)
Quelques superbes performances en F1 cette année, et une vista sous la pluie qui ne peut pas être que le fruit du hasard.

(New) 27. Sébastien BUEMI (SUI, F1)
Il n’a pas raté son arrivée en F1, et malgré un milieu de saison plutôt anonyme, a montré que le potentiel était énorme.

(+11) 26. Jarno TRULLI (ITA, F1)
Bien sûr, il se fait (un peu) vieux et il a toujours autant de mal à concrétiser sur une course complète… Mais la vitesse c’est un don et il le possède !

(-2) 25. Simon PAGENAUD (FRA, ALMS, Le Mans, LMS)
Toujours aussi solide et rapide, le Français aura beaucoup apporté à l’équipe de Ferran et même Peugeot. Et il faut louer aussi son sens du professionnalisme, sa disponibilité et son parcours pas si évident que ça depuis ses débuts.

(+12) 24. Nick HEIDFELD (ALL, F1)
Encore une saison solide pour l’Allemand qui, s’il ne brillera peut-être jamais, reste une valeur sûre de son sport.

(-11) 23. Garth TANDER (AUS, V8)
Le coup de volant reste impérial, mais qu’on le veuille ou non, Will Davison l’a devancé ! Reste une fabuleuse victoire à Bathurst.

(-7) 22. Yvan MULLER (FRA, WTCC)
Dommage, le titre n’a pas été conservé, mais Yvan est évidemment l’un des trois meilleurs pilotes de tourisme au monde actuellement (voir ci-desssous pour les deux premiers de notre liste !).

(+14) 21. Ryan BRISCOE (AUS, IndyCar)
Je dois dire que j’ai été assez surpris de le voir aussi constant dans l’excellence en IndyCar cette année… Bravo à lui pour s’être aussi imposé chez Penske à ce point.

(New) 20. Gary Paffett (GB, DTM)
Le seul rival de Scheider aura finalement été l’Anglais, qui semble souvent être le meilleur pilote de DTM quoi qu’il arrive, même avec une voiture qui n’est pas de la nouvelle génération.

(New) 19. Mark MARTIN (USA, Nascar)
On parlait de Barrichello tout à l’heure mais la « résurrection » de Martin aura été encore plus spectaculaire et il a vraiment fait une année formidable en Sprint Cup.

(+8) 18. Stephane SARRAZIN (FRA, Le Mans, ALMS, LMS, IRC)
Bien sûr, lui non plus n’a pas gagné Sebring et Le Mans, mais il a gagné au Petit Le Mans et il a failli gagner le Rallye Monte-Carlo…

(-9) 17. David BRABHAM (AUS, ALMS, Le Mans)
Sa victoire au Mans vient récompenser toute une carrière en endurance et il aura de nouveau tenu l’équipe Highcroft en ALMS à bout de bras.

(-12) 16. Allan McNISH (ECO, Le Mans, ALMS)
Certes, on pourra longtemps lui reprocher ses deux erreurs du Petit Le Mans qui ont coûté très cher à son équipe, mais sinon, quel sens de l’attaque et quelle constance sur les courses longues !

(+19) 15. Nico HULKENBERG (ALL, GP2)
Il a pris le pouvoir à la mi-saison en GP2 et il ne l’a plus lâché, faisant même de son week-end du Nürburgring un exercice en forme de démonstration rarement vu à ce niveau.

(+16) 14. Nico ROSBERG (ALL, F1)
Bon d’accord, il n’a toujours pas gagné et il a même gâché une occasion à Singapour. Mais il fait partie de l’élite.

(+4) 13. Scott DIXON (NZ, IndyCar, ALMS)
Jouer le titre jusqu’aux derniers mètres d’une saison d’IndyCar tout en continuant de gagner à peu près sur tous les types de circuits et faire au passage deux courses ALMS, c’est vraiment admirable.

(+1) 12. Kimi RAIKKONEN (FIN, F1, WRC)
Bien sûr, on a senti son aura continuer de pâlir en F1, mais sa victoire à Spa a été fabuleuse et il a tenu tout seul l’équipe Ferrari en deuxième moitié de saison. Et puis, il s’est essayé au WRC, et ça nous plaît…

(-5) 11. Robert KUBICA (POL, F1)
Là aussi, l’étoile ne brille plus autant qu’avant, mais on peut penser que 2009 restera juste comme une année de transition pour celui qui reste d’évidence l’un des plus rapides du milieu.

(New) 10. Mark WEBBER (AUS, F1)
C’est vrai qu’on se rend donc compte qu’il n’était pas dans ce classement en 2008. Mais signer deux victoires en GP et bien résister à Vettel aura été un signe fort…

(New) 9. Dario FRANCHITTI (ECO, IndyCar, ALMS)
L’Ecossais n’était nulle part l’an dernier et il revient en IndyCar comme si de rien n’était pour aller coiffer le titre à la dernière manche !

(-1) 8. Jamie WHINCUP (AUS, V8)
Premier pilote depuis Ambrose à conserver son titre en V8 Supercars, premier pilote depuis Skaife à être en tête de bout en bout du Championnat, dominant Lowndes de la tête et des épaules, ne cherchons pas plus loin le meilleur pilote de tourisme actuel.

(+4) 7. Jimmie JOHNSON (USA, Nascar)
Quatre titres Sprint Cup consécutifs, une démonstration de savoir-faire certes un peu froide mais ô combien efficace, bref, il est le roi en son domaine et c’est peut-être même une légende qui est en marche…

(+16) 6. Mikko HIRVONEN (FIN, WRC)
Pousser Loeb dans ses derniers retranchements, s’imposer définitivement comme le seul grand rival du Français et gagner régulièrement, voilà le bilan de l’année pour le Finlandais qui est désormais mûr pour être champion du monde.

(-2) 5. Fernando ALONSO (ESP, F1)
Certes, on aura eu un peu l’impression qu’il a laissé filer en fin de saison, mais la plupart du temps, il donne tout ce qu’il a et cela reste impressionnant…

(-2) 4. Lewis HAMILTON (GB, F1)
Il n’a pas su conserver son titre, mais notre petit doigt nous dit que ce n’est que partie remise. Quelle fin de saison !

(-2) 3. Sébastien LOEB (FRA, WRC)
Cela faisait une éternité qu’on ne l’avait pas vu en difficulté, comme cela a été le cas durant le printemps et même l’été. Au final, c’est quand même un 6e titre consécutif…

(+3) 2. Sebastian VETTEL (ALL, F1)
Là encore, notre petit doigt nous dit que l’avenir est gigantesque pour ce pilote qui me semble authentiquement génial.

(New) 1. Jenson BUTTON (GB, F1)
Eh bien oui, je dis que lorsqu’on n’a rien fait en 2008 et que, bénéficiant certes d’une machine exceptionnelle -mais au dernier moment, et de manière inattendue-, on domine son sujet au point de devenir un champion du monde de F1 incontestable, on mérite d’être premier en nouvelle entrée dans ce classement !

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , ,

5 résponses à "Top 50 pilotes 2009"

  • David Bénard a écrit:
  • jackbarteam a écrit:
  • u-topic a écrit:
  • chien de guerre a écrit:
  • jjpm a écrit:
Laissez un commentaire