God save Renault…

C’est à l’occasion de la présentation officielle des couleurs de la Renault Lotus à Birmingham, au salon Autosport, qu’on a appris, comme si de rien n’était, que l’équipe allait désormais courir sous licence britannique en F1. Eh bien moi, ça ne me laisse pas indifférent…

J’avoue que j’ai souvent critiqué Renault en mon for intérieur, notamment depuis le retour à la compétition avec châssis (et non plus comme simple motoriste), c’est-à-dire depuis 2002, c’est-à-dire depuis l’ère Briatore. Principalement par le fait que cette équipe soi-disante française n’a jamais fait appel à un pilote français. Il y a eu bien sûr Sébastien Bourdais, snobé, il y a eu aussi Franck Montagny, oublié lorsqu’il s’est agi de remplacer Trulli au pied levé.

Mais au moins avions-nous en la personne de Fernando Alonso un authentique champion et c’était bien la Marseillaise qui retentissait sur le podium quand l’Espagnol gagnait.

Désormais, ce ne sera donc plus le cas. L’équipe Renault-Lotus courra sous licence britannique, et c’est donc le God Save The Queen qu’on entendrait si Kubica (ou Petrov ?) remportait un GP. Que faut-il en déduire, à part que Renault en F1, c’est vraiment fini ? Ben oui, c’est ce que je me dis. Déjà, il va vraiment falloir apprendre à dire Lotus-Renault, et non l’inverse, ça sera déjà plus honnête. Ensuite, on raye donc d’un coup 281 GP couru sous un nom emblématique et représentant un grand constructeur français ? Ben oui. Donc, il n’y a plus vraiment de présence française en F1 ? Ben non.

Vous allez me dire : si, Renault reste en tant que motoriste, et équipe Red Bull, Lotus, Lotus bis ! Désolé, mais pour moi ce n’est pas la même chose. C’est très bien, mais qu’on ne vienne pas me dire que ça compense.

Ce qui me chagrine encore plus, c’est la déclaration d’Eric Boullier, qui pense que ce changement de licence (qui n’est qu’un symbole, moi j’insiste bien sur le fait que ça représente la mort d’une équipe) est absolument normal, comme si de rien n’était, qu’il aurait été idiot que ce ne soit pas le cas : « c’est important pour tout le monde dans l’équipe. Nous sommes en pleine phase de changement d’identité à Enstone« .

Excusez-nous juste d’avoir un peu vibré aux accents d’un autre pays avant… qui est le mien, ben oui.

Mots-clés: ,

6 résponses à "God save Renault…"

  • David Bénard a écrit:
  • Gilbert a écrit:
  • Mike a écrit:
  • lemale a écrit:
  • RG93 a écrit:
  • nico a écrit:
Laissez un commentaire