Top 50 pilotes 2011 (Part 1)

Comme chaque année, si vous le voulez bien, on va se livrer à l’exercice un peu vain et totalement artificiel, en tout cas assez amusant et pas si inintéressant que ça, d’établir une hiérarchie des 50 meilleurs pilotes auto de la saison écoulée. Cela se veut évidemment subjectif mais c’est la règle du jeu, n’est-ce pas ? Dans cette première partie, les pilotes classés de 50 à 30… Voir aussi la partie 2 du Top 50 des pilotes 2011.

50. NASSER AL-ATTIYAH (EAU – Rallye-raid, WRC) (Entrée) – Le vainqueur du Dakar 2011 et pilote valeureux en rallye mérite bien de figurer dans ce classement !

49. ROBIN FRINJS (HOLL – FR 2.0) (Entrée) – On pensait le championnat de Formule Renault 2.0 acquis à Carlos Sainz Jr et puis ce petit Néerlandais est venu mettre son grain de sel…

48. GUY SMITH (GB – ALMS, Endurance) (Entrée) – Pour avoir tenu à bout de bras la valeureuse équipe Dyson en ALMS, qui a du coup su briller sur quelques courses aux Etats-Unis !

47. DIRK MULLER (ALL – ALMS, Endurance) (Entrée) – Nous continuons à penser que l’ALMS est un grand championnat, notamment en GT et ce qu’a fait le pilote BMW a été somptueux avec un titre mérité à la clé.

46. JOEY HAND (USA – ALMS, Endurance) (Entrée) – Exactement le même commentaire que pour Dirk Müller, à ceci près que l’Américain sera en DTM l’an prochain !

45. MICHAEL SCHUMACHER (ALL – F1) (Entrée) – Retour en grâce de Schumi, qui ne nous avait pas convaincu l’an dernier pour son retour en Formule 1 mais qui cette année a fait plus parler de lui que son coéquipier Rosberg, c’est dire…

44. MIRKO BORTOLOTTI (ITA – F2) (Entrée) – Le très beau champion F2 de la saison, rien à dire, il a quand même bien dominé les débats dans sa catégorie.

43. KEVIN MAGNUSSEN (DAN – F3) (Entrée) – Parce que nous avons toujours un faible pour le championnat de F3 britannique et que le Danois s’est montré le digne héritier de son père avec une belle brochette de victoires et une détermination à toute épreuve…

42. MARCEL FASSLER (SUI – Endurance) (Entrée) – Il a peut-être été le moins spectaculaire de la triplette vainqueur au Mans mais il a largement assuré le coup ensuite dans d’autres courses ILMC.

41. JUHO HANNINEN (FIN – Rallye) (Entrée) – Bravo pour avoir gagné, après l’IRC, le titre en S2000.

40. MATT NEAL (GB – BTCC) (Entrée) – Un beau champion pour le BTCC et une personnalité qui ne nous déplaît pas…

39. ROBERT HUFF (GB – WTCC) (+10) – Soyons honnête, il aurait très bien pu être champion du monde WTCC en 2011. D’où une belle progression par rapport à 2010 !

38. ORIOL SERVIA (ESP – IndyCar) (Entrée) – Toujours là et toujours performant l’Espagnol, au point d’être une figure qui nous apparait comme essentielle en IndyCar…

37. ANDRE LOTTERER (ALL – Endurance, Super GT) (Entrée) – A été une pièce essentielle de la victoire d’Audi au Mans avec notamment une fin de course éprouvante mais magnifique…

36. VALETERI BOTTAS (FIN – GP3, F3) (Entrée) – Certainement un grand espoir en monoplace, déjà mis de côté par Williams, champion GP3 et vainqueur en F3 anglaise !

35. TONY KANAAN (BRE – IndyCar) (Entrée) – Un peu comme Servia, il fait partie de ces quasi vétérans en IndyCar, mais qui à chaque fois nous sortent des exploits et sont capables d’aller chercher d’excellents résultats.

34. MIKKO HIRVONEN (FIN – WRC) (Entrée) – Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Finlandais était sorti de notre classement l’an dernier et s’il revient cette année c’est pour avoir, qu’on le veuille ou non, repoussé l’échéance du 8e titre de Loeb jusqu’à la dernière manche de la saison WRC.

33. KYLE BUSCH (USA – Nascar) (Entrée) – Lui aussi fait son retour dans ce classement, malgré une saison en demi-teinte et une sacrée polémique en fin d’année où il n’a pas été à son avantage. Mais il gagne presque toujours autant et on ne déteste pas son côté « enfant terrible » de la Nascar…

32. HEIKKI KOVOLAINEN (FIN – F1) (Entrée) – Il n’a pas la partie facile chez Lotus en F1 mais on a bien vu qu’il avait malgré tout signé de belles performances compte tenu de son matériel…

31. SCOTT DIXON (NZ – IndyCar) (Entrée) – Le 3e homme du championnat américain n’a pas démérité même s’il n’a pas pu se mettre autant en évidence que son coéquipier Franchitti. Reste un pilote solide, sachant atomiser ses adversaires sur certains tracés !

30. FELIPE NASR (BRE – F3) (Entrée) – Prime à la jeunesse avec le champion de l’année en British F3, même si sa 2e moitié de saison nous a semblé moins flamboyante que la première…

Mots-clés: , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire