Top 50 pilotes 2011 (Part 2)

Et on reprend notre classement « fun » des 50 meilleurs pilotes de l’année 2011, établis de manière totalement subjective par votre serviteur. Aujourd’hui, la deuxième partie, avec les pilotes classés de la 29e à la 16e place. Le Top 15 vous sera révélé très vite bien sûr ! Voir la première partie du Top 50 des pilotes 2011.

29. ROBERTO MEHRI (ESP – F3) (Entrée) – On croit beaucoup en ce jeune Espagnol qui a globalement écrasé tout le monde en F3 internationale cette année, notamment à Spa où sa démonstration face aux pilotes réguliers de la British F3 a été tout simplement ahurissante.

28. SIMON PAGENAUD (FRA – Endurance, IndyCar, V8 Supercars) (+1) – Une victoire et une pole magistrales à Silverstone, une 2e place exemplaire au Mans, des remplacement efficaces et solides en IndyCar, une prestation époustouflante en V8 Supercars, le Français est éclectique et performant partout !

27. PAUL DI RESTA (ECO – F1) (-8) – Il figurait l’an dernier à une meilleure place en vertu de son titre en DTM… Cette année, il baisse mais il est toujours là, preuve de son arrivée en F1 plutôt convaincante et prometteuse pour l’avenir.

26. MARTIN TOMCZYK (ALL – DTM) (Entrée) – Et voici le successeur de Di Resta en Allemagne qui apparaît dans notre classement ! De quoi récompenser une année franchement épatante et même étonnante où il a su dominer des pilotes a priori plus doués que lui.

25. MARK WEBBER (AUS – F1) (-18) – Un beau gadin tout de même pour le grand Mark qui a été complétement mis sous l’étouffoir cette année par Vettel.

24. GARTH TANDER (AUS – V8 Supercars) (Entrée) – Une magnifique victoire à Bathurst pour couronner une saison un peu décevante quand même mais où des prestations de grande classe sont venues nous rappeler qu’il est un des meilleurs pilotes de tourisme au monde.

23. BENOIT TRELUYER (FRA – Endurance, Super GT) (Entrée) – Une des meilleures entrée de l’année pour celui qui a porté le poids d’Audi durant toute la semaine des 24h du Mans et qui a été tout simplement énorme avec sa pole, son premier triple relais et son quintuple relais du dimanche matin. Sans oublier des victoires au Japon qui ne sont jamais faciles…

22. SERGIO PEREZ (MEX – F1) (+8) – Le meilleur rookie de la saison en F1, et de loin.

21. SEBASTIEN OGIER (FRA – WRC) (+2) – Bien sûr, certains râleront sur les points gâchés pendant le championnat et la mauvaise gestion de quelques déclarations. Mais on ne peut que reconnaître qu’il est un futur champion du monde de rallye. Et puis, honnêtement, vous vous y attendiez, vous, à ce qu’il gagne la Course des Champions dès sa première participation ? Et qu’il soit aussi bon sur un karting à Bercy ?

20. JEAN ERIC VERGNE (FRA – FR3.5, F1) (+9) – Implacablement, il a continué de gravir les échelons et il faudrait être aveugle pour ne pas voir en lui un futur ténor de la F1.

19. ANTHONY DAVIDSON (GB – Endurance) (Entrée) – Autant on avait l’impression que l’Anglais n’avait pas totalement assimilé l’endurance en 2010, autant ces réserves ont été magistralement balayées cette année. Il a même pris sans coup férir la place de Montagny comme « pilote de la 908 le plus rapide »…

18. DAN WHELDON (GB – IndyCar) (Entrée) – Comment ne pas être touché par le destin de Wheldon en 2011, vainqueur de la plus grande course du monde au mois de mai et tragiquement décédé cinq mois plus tard en direct à la télévision ?

17. ROBERT WICKENS (CAN – FR3.5, F1) (Entrée) – Il avait la pression face aux Red Bull Boys en 3.5 et il fallait aussi partager la même équipe que Vergne, son grand rival… Au bout du compte, c’est lui qui est devenu champion.

16. CARL EDWARDS (USA – Nascar) (Entrée) – Pour avoir joué le titre jusqu’au bout en Sprint Cup et garder globalement le même niveau depuis pas mal d’années maintenant, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire