BD et sport automobile – plein gaz !

Sympathique initiative des éditions Glénat, l’un des leaders français du marché de la bande dessinée : sortir une collection destinée à l’automobile, et plus particulièrement au sport ! Pour une fois qu’on valorise notre domaine d’action préférée, on ne va pas s’en plaindre ! Les premiers albums proposés au public sont alléchants… 

La collection s’intitule Plein Gaz et c’est vrai que le rythme est plutôt dans le registre « à fond » ! Trois albums sont déjà sortis depuis le 1er février, et deux autres sont déjà annoncés pour juin prochain, et un autre encore en octobre. Si Harry Octane (scénario et dessins : Christian Papazoglakis) évoque un peu plus la voiture « civile » à travers de superbes décors américains des années 60, les deux autres sorties abordent complétement le domaine du sport. Ainsi Ring (par le duo Daoudi-Ilias) aborde le fameux circuit du Nürburgring, mythe s’il en est dans le domaine des pistes de F1. L’histoire se déroule en 1968 et raconte l’ultra rivalité entre deux pilotes, l’un Allemand, l’autre Français, de deux générations différentes… Une oeuvre très réaliste, et même si elle se veut une fiction, on retrouve une atmosphère plus que crédible de la F1 de cette époque. On peut vous garantir que Youssef Daoudi, auteur du scénario et des dessins, est un authentique passionné de sport automobile et qu’il connaît les programmes de Motors TV par coeur. D’ailleurs, on ne devrait pas vous le dire, il n’habite qu’à 500m du siège de la Télévision Grande Vitesse !

Enfin, on a eu plaisir à découvrir l’album Chapman (par le quator Papazoglakis, Paquet, Kamenica et Bernard) et qui n’est ni plus ni moins que la biographie en BD de Colin Chapman, l’éternel Mr Lotus ! Dans ce premier tome, on assiste notamment à sa rencontre avec Jim Clark, mais hélas aussi à la mort de ce dernier… La documentation est bonne, le récit bien mené, quelques dialogues auraient peut-être gagnés à être un peu plus percutants. Malgré tout, le propos est assez honnête car on ne cache pas le fait que Chapman a toujours voulu construire des voitures légères et rapides, et que certains pilotes l’ont payé de leur vie. On n’occulte pas non plus les colères du patron et ses « engueulades » avec quelques personnes…

Sont annoncés : Nürburgring 57 (la fameuse dernière victoire -et sans doute la plus belle- de Fangio en F1), Trajectoires (qui abordera le terrible accident du Mans en 1955) et Carrera Panamericana (tout l’exotisme de l’Amérique Centrale en un volume !). Comment elle s’appelle la collection déjà ?

Mots-clés: , ,

2 résponses à "BD et sport automobile – plein gaz !"

  • Alain Hammerlin a écrit:
  • Mike a écrit:
Laissez un commentaire