Alesi, Bourdais, Pagenaud, trois Français à Indy, du (presque) jamais vu !!

Josef Newgarden a 21 ans et c’est le mieux placé des rookies à Indianapolis. Le moins bien qualifié pourrait presque être son paternel et il est Français. C’est Jean Alesi. Pour l’ancien pilote de F1, les qualifications n’ont pas été simples mais il sauve le principal : sa participation aux 500 Miles d’Indianapolis avec néanmoins la dernière place sur la grille. Autant dire que ce ne sera pas évident pour lui qui tente, avec ce retour à la compétition, un drôle de challenge et un audacieux pari. On ne peut que lui souhaiter d’aller jusqu’au bout et de vivre pleinement cette aventure. A quelques heures du départ d’une des plus grandes courses du monde, d’un des plus grands rendez-vous de la saison de Motors TV, on continue de trouver l’idée folle mais qu’elle soit une apothéose, sinon L’apothéose à une belle carrière…

Trois Français au départ des 500 Miles d’Indianapolis. On n’avait pas connu cela depuis… le début du siècle dernier ! Ils furent même cinq en 1914, l’année de la victoire de René Thomas. Trois en 1921. Et puis, peu à peu, les Français, mais aussi les Européens, abandonnèrent la piste en briques qui va peu à peu devenir une spécialité bien américaine avant que Lotus et des pilotes comme Jim Clark ou Graham Hill n’y ramènent un peu d’Europe…

Début des années 90, la belle santé du ChampCar fait rêver ceux qui voient se fermer les portes de la F1.L’Amérique attire de nouveau.  Ainsi, un pote d’enfance de Jean Alesi, fit le voyage en 1992. Il se nomme Philippe Gache. Peut-être ont-ils discuté ensemble avant que Jean ne prenne sa décision. Peut-être aussi que l’ambassadeur Lotus qu’il est à également évoqué cette course mythique avec un autre ambassadeur de la marque, un certain Nigel Mansell.

Mais revenons aux  Français. Il y eut ensuite les nombreuses participations de Stéphane Grégoire (1996,97,98, 2000 et 2006), celles de Nicolas Minassian en 2001 ou Laurent Redon en 2002 et bien sûr Sébastien Bourdais en 2005. Bourdais qui revient avec l’équipe du fils de Roger Penske, Dragon Racing, au volant d’une DW 12 qui a troqué son moteur Lotus contre un Chevrolet. Un bien, forcément, même si le Français n’a eu que peu de temps pur travailler les réglages de sa « nouvelle » monoplace.

L’an dernier, il était notre consultant aux côtés de LFB et de Jean-Luc Roy, que vous retrouverez dimanche en direct à partir de 17h30, cette année, il est sur la grille de départ : Simon Pagenaud réalise un rêve en étant au départ. Comme Jean Alesi. Rien que leur présence suffit à faire de ces  500 Miles une édition particulière pour nous. On souhaite juste de l’apprécier et d’en profiter jusqu’au drapeau à damier.

 

Patrick Rivet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: , ,

3 résponses à "Alesi, Bourdais, Pagenaud, trois Français à Indy, du (presque) jamais vu !!"

  • JM 30 a écrit:
  • Gilles GREUET a écrit:
  • Dal Molin a écrit:
Laissez un commentaire