Les doigts dans la prise

Vous l’avez sans doute remarqué et êtes donc au courant, surtout si vous vous êtes promenés dans les allées du Mondial de l’Automobile (allez-y si vous le pouvez!), l’automobile a plus que jamais les doigts dans la prise.L’électrique semble être donc l’avenir… Mais quel électrique. Le tout électrique ? Sans doute pas, on voit mal comment ce type de voitures pourra dépasser les limites des agglomérations.  L’hybride? Celui que l’on connaît avec les Toyota ou les Peugeot et Citroën, par exemple, est en train de fortement évoluer vers les solutions « plug in » à savoir rechargeables par une simple prise de courant. N’empêche que ce principe, qui conjugue électrique et thermique, sollicite encore un peu trop le moteur « classique ».

Une solution paraît être viable et intéressante : le tout électrique… avec moteur thermique, mais ce dernier n’entraînant pas les roues mais servant à alimenter les batteries. Voilà notre bon vieux moteur transformé en groupe électrogène!! Les puristes vont s’étrangler mais la chaîne cinématique étant moindre, la consommation baisse drastiquement…

Si l’avenir s’électrise, une consommation qui va monter, c’est celle de l’électricité. Déjà qu’en hiver et par grand froid, on en importe pour éviter de se les geler, je ne vois mal comment nous nous en sortirons le jour où l’on rechargera tous nos voitures avant d’aller se coucher. En construisant de nouvelles centrales nucléaires ??? A méditer, le court terme n’a jamais eu rien de bon…

« C’est un Diesel??????? » (citation)

Je ne sais pas si c’est comme ça par chez vous mais, à Paris, il n’y a pas que l’automobile qui a mis les doigts dans la prise. Les politiques aussi. Dans une vraie, avec du 220 volts. On connaît leur principe : empêcher et interdire. Cela leur évite à la fois d’avoir des idées, de faire leur métier et leur permet surtout de jeter un voile sur leur incompétence.

A Paris, on va donc à l’inverse de l’intérêt du citoyen. Et on avance des envies irréfléchies, irréalistes, stupides, les doigts cette fois-ci posés sur une bible écologique à faire frémir. Un exemple : plus de Diesel!! Me semble que cela fait plusieurs années que des voix scientifiques s’élèvent pour alerter… les politiques des nuisances engendrées par certains des rejets des moteurs diesel, dont l’oxyde d’azote. A l’époque, autant souffler dans un violon à filtre à particules ! le CO2 était l’ennemi. Les constructeurs, pas innocents, s’en félicitaient : par nature, un moteur Diesel rejette moins de CO2 qu’un moteur essence. Ajoutez à cela une tradition surannée voulant que le prix du litre de gazole soit inférieur à celui du super (une ineptie) et voilà le parc automobile français « dieselisé » à 80%!

Mais aujourd’hui, tout change, le politique-girouette se met dans le sens du vent. Et dans le sens du ridicule : on va donc (aussi) supprimer les bus et les taxis ?! N’y ont peut-être pas pensé…

Remarquez, s’il ne reste que les voitures « essence » ou les deux roues dans Paris, on pourra accepter « qu’ils » ferment les voies sur berge. On sera moins nombreux, forcément. Ils en ont, du budget, pour transformer ainsi notre belle capitale. Mais ils n’en ont plus pour boucher les trous datant des deux hivers précédents ou pour permettre aux avenues d’évacuer l’eau lors de fortes pluies. Pas loin de cinq centimètres par endroit voici quelques jours… Mortel, que ce soit en deux ou quatre roues. C’est dans ces moments-là qu’on souhaiterait être un peu mieux considéré. Autant qu’un piéton par exemple. Rappelez-moi, la sécurité routière, c’est bien pour cela qu’elle a été créée : permettre aux usagers d’être en sécurité.

Depuis qu’un effet pervers… sécuritaire et la paranoïa ambiante ont inventé l’insécurité routière, la responsabilité a changé de camp : sur nous l’anathème, aux dirigeants les mains propres. Parfois, pourtant, on n’est pas loin de la mise en danger de la vie d’autrui…

A plus !

 

 

 

 

 

 

1 résponse à "Les doigts dans la prise"

  • givert a écrit:
Laissez un commentaire