Allan Simonsen, 1978-2013

Le drame a donc frappé la 81e édition des 24 Heures du Mans, avec le décès d’Allan Simonsen. Un pilote que nous connaissions très bien sur Motors TV puisqu’il était l’archétype du pilote professionnel et globe-trotter que l’on retrouvait dans toutes les disciplines ou presque diffusées sur la Télévision Grande Vitesse… A-t-on également remarqué, histoire de poursuivre sur le côté symbolique de cette édition, que l’un des vainqueurs est de la même nationalité que le pilote Aston Martin et qu’un autre porte le même prénom que lui ?… De quoi se dire qu’il y a là comme un hommage évident qui lui a été rendu, de par son talent et son parcours…

Allan Simonsen, nous l’avons découvert au milieu des années 2000 lorsque nous diffusions déjà pas mal de disciplines australiennes, notamment le Championnat GT local et le V8 Utes. Nous avons évidemment tout de suite remarqué la présence quasi continuelle d’un Danois dans ces championnats situés pourtant aux Antipodes. Mieux : nous avons alors compris qu’il est en fait un baroudeur des circuits, un pilote globe-trotter qui passait sa vie dans les avions et sur les circuits. On ne compte plus les disciplines où nous l’avons commenté ! Rien que pour cette année 2013, nous l’avons vu aux 12 Heures de Bathurst, en ADAC GT Masters, en Blancpain, en British GT…

J’avoue avoir toujours été sensible aux pilotes éclectiques. Parce que cela signifie que ce sont des hommes de défis, de challenges, qui n’ont pas peur de prendre des risques. Il y a quelques décennies, Stirling Moss, Jim Clark, Mario Andretti ont tracé la voie. Henri Pescarolo et Jean Ragnotti chez nous les ont ensuite imités. Plus récemment, des pilotes comme Sébastien Bourdais, Simon Pagenaud, Sébastien Loeb ont continué dans cette glorieuse voie. Allan Simonsen étaient de leur niveau. Un des tout meilleurs pilotes GT au monde.

J’en veux un peu à mes éminents collègues qui l’ont tout de suite présenté comme un pilote amateur, tout cela parce qu’il faisait partie de la catégorie GTEAm au Mans. Cela veut donc dire qu’ils ne le connaissaient pas et qu’évidemment ils ne sont pas au courant de la réalité du sport auto international tel que Motors TV, qui est bien sûr dans son rôle de chaîne de télévision spécialisée, peut l’exprimer – et manifestement elle seule. Oui, Allan Simonsen était bien un pilote professionnel, et peut-être même l’archétype de ce que ce terme signifie. Si on ne retient que les notions de sources de revenus et de talent, alors le débat est clos. Et on se souviendra aussi qu’il avait bien signé la pole dans sa catégorie et qu’il était bien en tête à l’amorce de ce 3e tour fatal…

Allan Simonsen, nous l’avions rencontré plusieurs fois à Bathurst, pour les 1000km du même nom, l’une des courses automobiles les plus difficiles au monde. Preuve de son niveau : il y était toujours demandé. Nous l’avions vu incorporé à la glorieuse structure Triple Eight (2006, 2007, 2009), mais aussi chez Kelly Racing (2011), où grâce à Greg Murphy il était même en pole ! Nous nous apprêtions bien sûr à fêter son retour en Australie à partir du mois de septembre où il était déjà prévu sur les trois courses d’endurance (Sandown, Bathurst, Gold Coast) aux côtés de David Wall au sein du Brad Jones Racing. Nul doute qu’il sera dans toutes les pensées lors de la prochaine course disputée sur le Mount Panorama le 13 octobre prochain…

Nous pensons évidemment très fort à ses parents, à sa compagne et à sa fille, encore très jeune.  Pour lui rendre un dernier hommage, voici une vidéo qui est à notre avis la meilleure pour lui rendre hommage. Un tour en caméra embarquée réalisé à Bathurst en décembre 2011 avec une Ferrari 458 Italia – à ce moment-là, c’était le tour le plus rapide jamais officiellement enregistré en GT/Tourisme sur ce circuit mythique. Pas beaucoup de pilotes professionnels auraient été capables de faire ça… Dernier mot : qui mieux que Jacky Ickx pouvait à ce point demander au public du Mans un hommage aussi naturel et évident à Allan Simonsen ? Qu’il en soit éternellement remercié.

 

Mots-clés:

10 résponses à "Allan Simonsen, 1978-2013"

  • Nico77360 a écrit:
  • frederic aguirre a écrit:
  • David DUGUY a écrit:
  • Mannier a écrit:
  • Tobal a écrit:
  • Guesné Emmanuel a écrit:
  • harry a écrit:
  • damien a écrit:
  • pivan guy a écrit:
  • VantageNico-8921 a écrit:
Laissez un commentaire