F1 – les étoiles, classement final 2013

Voilà, nous en sommes arrivés à la fin de saison et c’est tout à fait logiquement que Sebastian Vettel s’impose haut la main dans notre classement actualisé après chaque GP.  Rappelons que nous attribuons des étoiles en forme de notes de 1 à 5, en essayant de pondérer la performance brute par soit les faits de course soit la valeur relative de la voiture et de l’équipe. En clair, une victoire « régulière » de Vettel lui rapporte en moyenne 3 étoiles, mais il est sûr que si Hulkenberg s’imposait au volant d’une Sauber, il aurait au minimum 4 étoiles !…

Pour ce dernier GP au Brésil, nous avons attribué les notes suivantes :

*** VETTEL- Exemple concret de ce qu’on disait plus haut, encore une maîtrise parfaite de l’événement après une pole d’anthologie, pas une erreur, un cavalier seul, une 9e victoire de rang, bref, rien à y redire.

** WEBBER- Parce qu’il termine juste derrière son coéquipier, pas si loin que ça, à l’issue d’une course solide qui fait honneur à son statut et à sa « retraite » et parce que son attitude franche et parfois haute en couleurs nous manque déjà.

** BUTTON- Son meilleur résultat de la saison, à l’issue d’une course pleine de panache et d’abnégation – histoire de nous rappeler ce qu’il pourrait faire s’il disposait vraiment d’une meilleure voiture.

** PEREZ- Là aussi, solide performance pour le dernier GP de l’année, histoire de se rappeler au bon souvenir de tous à un moment où sa carrière est peut-être en train de se jouer…

* ALONSO- Un nouveau podium et un bon week-end, enfin !, un vice-champion du monde parfaitement dans son rôle.

* ROSBERG- Parce qu’il a tenu presque à lui tout seul la maison Mercedes durant ce week-end, ce qui a largement contribué au titre honorifique de vice-champion du monde constructeurs.

* HULKENBERG- Une performance une nouvelle fois impressionnante et solide de la part de ce pilote qui remporterait lui aussi des GP s’il était dans une équipe comme Red Bull…

* RICCIARDO- Présent en Q3, présent dans les points, de quoi se mettre idéalement en confiance avant de prendre la direction de Red Bull et de côtoyer le meilleur pilote du monde…

La hiérarchie finale de l’année 2013 s’établit donc comme suit :

1. VETTEL : 41 étoiles. 2. ALONSO : 20. 3. RAIKKONEN : 19. 4. HAMILTON : 18. 5. ROSBERG : 16. 6. GROSJEAN : 15. 7. WEBBER : 14. 8. HULKENBERG, BUTTON : 11. 10. PEREZ, DI RESTA : 10. 12. SUTIL : 7. 13. VERGNE, MASSA, RICCIARDO : 6. 16. GUTIERREZ : 3. 17. BOTTAS : 2. 18. BIANCHI, PIC, CHILTON, VAN DER GARDE, MALDONADO : 1.

Quelques remarques au passage :

Tous les pilotes en activité, à part Heikki Kovalainen (un cas de toute façon spécial) ont donc marqué au moins une fois. Cela n’a pas toujours été le cas dans le passé, ce qui veut dire que le niveau d’ensemble a été très bon. Chaque rookie a eu les moyens de se mettre en évidence et a prouvé qu’il avait sa place en F1. Sebastien Vettel a marqué plus du double de points par rapport à son dauphin : un tel écart est forcément le reflet de sa domination et ne s’était pas vu depuis l’année 2004 et la domination outrageante de Michael Schumacher. La meilleure note obtenue cette saison l’a été par Vettel au GP de Singapour, où sa domination/démonstration lui a rapporté 4 étoiles. Valtteri Bottas a longtemps été le dernier pilote sans étoiles, mais son excellente performance d’Austin lui a permis de scorer in extremis, et au final il termine même devant son coéquipier Maldonado, clairement la déception de l’année. Le GP le plus riche en notes a été celui de Grande-Bretagne, avec 16 étoiles distribuées entre 10 pilotes. On trouve ensuite le GP de Bahrein, avec 14 étoiles pour 8 pilotes. A l’inverse, le GP le plus « pauvre » a été celui d’Abu Dhabi : 8 étoiles pour 5 pilotes seulement.

Mots-clés: , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire