80 km/h : ne tombons pas dans le panneau !

En pleines grèves SNCF, c’est sûr qu’il ne fait pas bon revenir sur l’affaire des 80 km/h ! Mesure ô combien impopulaire par ailleurs qui faillit bien être mise sur les rails. Là, la situation prouve que l’automobile peut encore être très utile. Faudra donc attendre encore un peu avant de lui (et nous par la même occasion) mettre un coup sur la tête.Elle tombait d’autant mal sa mesure une fois encore prise sous la pression, non pas du plus grand nombre mais de quelques obscurantistes rêvant sans doute au retour du cheval et de la calèche, que certains de nos voisins européens prônent un assouplissement du tout répressif, admettant qu’il ne sert à rien de faire subir à 100% de la population les conséquences du comportement de 15% d’entre elle.

Il y a donc des gouvernants pas trop stupides pour croire qu’il suffit simplement  de baisser la vitesse pour s’attaquer aux vraies causes des décès sur la route. Autrement, il y a belle lurette qu’en instaurant une limitation à 0 km/h, on aurait réglé le problème. A raisonnement absurde, raisonnement par l’absurde… remarquez, en tant que citoyen, on serait gagnant : plus de PV, plus de taxes sur des voitures qu’on aurait plus besoin d’acheter ou de carburant à payer. Pas sûr que cela plaise à tout le monde…

On serait alors tellement nombreux à vouloir emprunter les transports en commun – faut bien aller travailler…- qu’en quelques jours, ce serait la panique d’abord, la révolution très vite. Nos dirigeants verraient alors combien ils furent durant longtemps aveuglés par quelques vagues ambitions électoralistes et bernés par quelques personnes à qui, au fil des décennies, ils ont accordé trop de pouvoir. Ceux et celles qui n’ont jamais réclamé qu’un avion vole moins haut ou qu’un TGV aille moins vite.

Le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a donc remisé la mesure… mais ce n’est, peut-être, que partie remise. Elle n’est pas enterrée. On parle de zones test. Il faut donc rester vigilant, continuer de soutenir les différentes associations qui luttent, en notre nom, pour démontrer la bêtise d’une telle mesure alors que tant de chantiers restent en suspens : lutte contre l’alcool et l’usage de drogues, comportement dangereux au volant même à vitesse réduite (ah les téléphones!). Sans oublier la dégradation de plus en plus visible des routes et de nos infrastructures. Mais dans un pays pauvre, investir et se poser les bonnes question n’est pas simple. Justifier une politique répressive, si. Demandez aux dictateurs de ce monde : quand elle marche, il faut continuer. Quand elle ne fonctionne pas, il faut l’accentuer. Basique. Mais un peu écoeurant à la longue.

 

 

Mots-clés: ,

5 résponses à "80 km/h : ne tombons pas dans le panneau !"

  • Alain Astouric a écrit:
  • Eric Samso a écrit:
  • Alain Astouric a écrit:
  • Alain Astouric a écrit:
  • Alain Astouric a écrit:
Laissez un commentaire