Paris : interdire encore, interdire toujours!

 

Comme si les menaces terroristes ne suffisaient pas à inquiéter les habitants de Paris et de la région parisienne, voilà que la maire de Paris, entourée bien sûr de ses conseillers verts préférés, commence à dévoiler le « plan » prévu pour assainir l’air de la capitale ! Et là, il y a vraiment de quoi se révolter.

 

Au-delà de l’habituel discours stérile sur les bonnes intentions, et le fait de «rendre Paris aux Parisiens », encore faut-il qu’il en reste quelques-uns ayant les moyens d’habiter dans une ville de plus en plus inhumaine… La liste des mesures qui seront bientôt imposées a de quoi rendre hystériques tous les utilisateurs d’engins à moteur, que l’on rend bien sûr responsables de la situation. Un tel amateurisme, un tel manque de compétences et de lucidité ne peut être pris au premier degré, il s’agit donc une nouvelle fois de manipulation, de désinformation, bref de politique, tout simplement! Chacun sait pertinemment que l’essentiel de la pollution de l’air provient des industries, c’est tellement vrai que le simple fait de changer de vent dominant induit des résultats très changeants, les mesures « d’Air Parif », l’organisme en charge de ces mesures, en attestent régulièrement.

 
Deuxième point, parmi les véhicules polluant en permanence, il y a les différentes lignes d’autobus équipés de gros moteurs diesel vomissant des volutes de fumée noire à chaque accélération, et ces engins ne font que s’arrêter et redémarrer… La mairie de Paris a d’ailleurs passé récemment une nouvelle commande de ces gros bus diesel polluants, au lieu de passer à l’électrique ou à l’hybride parfaitement adaptés à des véhicules évoluant sur de courtes distances et des parcours captifs, alors de qui se moque-t-on une fois de plus ? Bien sûr que les moteurs diesel, même les plus récents, génèrent de fines particules que les pots catalytiques ne parviennent pas à éliminer totalement, surtout sur de courts trajets, type maison-travail, pendant lesquels ils n’ont pas le temps de monter en température et de remplir correctement leur fonction. Mais alors pourquoi continuer à vendre le litre de gas-oil moins cher que le litre d’essence, et ce uniquement pour des raisons fiscales, les taxes étant toujours moins élevées sur le gas-oil que sur l’essence ? Evidemment après avoir incité financièrement les automobilistes à acheter des véhicules diesel pendant des décennies, induisant ainsi un parc automobile constitué de plus de 75 % de diesel, les politiques, tous dans le même panier, ont un peu de mal à « passer la marche arrière »…

 
Pour rappel, aux USA, il n’y a pratiquement pas de véhicules particuliers à moteur diesel, et le galon de carburant, soit 3,8 litres, coûte actuellement environ 2 dollars à la pompe, soit environ 50 cts le litre….et le litre de gas-oil est 30 % plus élevé et réservé aux camions ! Cherchez l’erreur ? Se serait-on, là aussi, complètement trompé en France, ou nous aurait-on trompés ?
Mais la mesure la plus débile, et je pèse mes mots, c’est l’interdiction de circuler dans Paris qui serait appliquée aux deux roues mis en circulation avant l’année 2000, là on est en plein délire !
Les deux-roues, par définition, utilisent des moteurs de plus petite cylindrée, pèsent beaucoup moins lourd, tiennent beaucoup moins d’espace, se déplacent moins longtemps puisqu’ils évoluent beaucoup mieux en ville, pour résumer polluent infiniment moins que les voitures, et on veut interdire à toute une catégorie de propriétaires modestes, de les utiliser dans la capitale ?

 
C’est un scandale absolu, un de plus !
La FFMC appelle ceux qui sont révoltés par tant d’incompétence et de provocation à se rassembler le dimanche 8 février à 14 h 00 près du Château de Vincennes pour défiler jusqu’à la mairie de Paris, et à se retrouver le lundi 9 devant la Mairie de Paris, au moment où les élus sont censés adopter ces mesures stupides !
Il fera froid, ce n’est pas la saison je sais bien, mais je crois que le moment est venu de démontrer avec puissance qu’à l’heure où tout le monde, y compris Madame Hidalgo, parle du Grand Paris, on ne peut pas continuer à mépriser à ce point ceux de ses administrés qui adhèrent à ce qui se fait de mieux en terme de mobilité urbaine!

Jean-Luc ROY

Laissez un commentaire